Baie d'halong

La baie d’Halong… pas ce qu’on s’attendait!

Les photos que nous avions vu d’Halong Bay étaient magnifiques et c’était la partie que nous avions le plus hâte de voir de tout notre voyage. Nous pensions même rester dans la région quelques semaines, notamment sur l’île paradisiaque de Cat Ba, question de profiter au maximum de nos ambitions de slow travel. Voyez un peu ce qu’on s’attendait à voir.

Nos attentes (photo tirée d’Internet)

Mais après Hanoï et Sapa, nous avions quelques appréhensions. Nous redoutions de trouver un endroit pollué comme Hanoï ou ultra touristique (et pollué) comme Sapa. Après une dizaine de jours à respirer du gaz, on s’était dit qu’on allait donner une dernière chance au Vietnam : si on aime la baie d’Halong, on s’installe là pour trois semaines; sinon on quitte pour un pays moins pollué.

Nous avions réservé trois nuits pour commencer. Le premier matin, on est allés se promener jusqu’à la plage pour établir l’état des lieux. Ça ne nous a pas pris beaucoup de temps ni d’analyse scientifique complexe pour comprendre la situation. Jugez par vous-même.

La réalité: le nuage de smog gâche la beauté des paysages et efface les couleurs.

Sur la photo, ça peut avoir l’air d’être du brouillard. Mais si on avait pu prendre une photo de l’odeur, vous ne vous poseriez pas la question. Mal de tête, mal au coeur… Aucun doute possible, c’est bien du smog. On a quand même pris le temps de prendre une bière sur la plage (déserte).

Drew qui savoure sa bière.

On avait la possibilité d’acheter une croisière d’une journée dans la baie pour environ 45$ chacun. Ça semblait super intéressant. Mais tant qu’à dépenser pour voir des paysages gris et amplifier nos problèmes de respiration, on s’est dit qu’on allait passer au plan B. Surtout que le site AirVisual prédisait un niveau de pollution très élevé pour le reste de la semaine.

Karl est extrêmement déçu, car il avait tellement hâte de voir la baie d’Halong!

En rentrant à l’hôtel, on s’est mis à l’ouvrage pour regarder nos options. On a finalement trouvé un deal sur un billet d’avion multi-destination: départ de Hanoï, escale de 3 jours à Ho-Chi-Minh, puis Phuket comme destination finale. Comme l’hôtel était infesté de fourmis, on a décidé de partir dès le lendemain et d’annuler notre dernière nuit (sans remboursement). Bye bye Baie d’Halong! 

Les fourmis étaient surtout présente dans la salle de bain, mais aussi dans la chambre.

Comme dernier souper, on s’est promené autour de l’hôtel. Il n’y avait pas grand chose d’ouvert, donc on s’est retrouvé dans un restaurant local avec un menu en vietnamien seulement. L’employée ne nous a pas laissé le temps de regarder le menu, elle restait à côté de nous en nous répétant «Chicken, beef, vegetables». Ça nous a un peu agressé, même si on a compris que c’était ça les trois seuls choix du menu. On nous a servi un rit frit avec un peu de poulet, qui n’était pas très bon.

L’hôtel est un édifice bâti en hauteur, avec une seule chambre par étage. À côté, il y a un immense immeuble en construction dès 6h le matin.

En conclusion, la baie d’Halong a le potentiel pour être un paradis terrestre. Un couple de belges que nous avons croisé plus tard a vécu un séjour de rêve une semaine avant nous. Nous avons simplement été malchanceux.

Il y a plusieurs attractions touristiques à Halong, comme un parc d’attraction et un gros téléphérique, mais tout était fermé lors de notre passage.

Catégories :Baie d'halong

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s