Voyage

Quand la misère tourne sa situation en moment de plaisir!

Derrière chez nous, c’est la misère, la pauvreté et la limite du bidonville. C’est vraiment triste. Réalité difficile à regarder, pénible à digérer.

Je regardais à un moment donné, six enfants très jeunes en bas de 8 ans, dénudés, en t-shirt seulement. Des enfants, qui ne connaissent rien d’autre que ce milieu dans lequel ils grandissent.

La mère était devant eux, souriante et lavait des vêtements à la main. Elle était rendue au moment de les essorer vêtements lorsque je me suis approché de la fenêtre.

Elle lançait, à tour de rôle, un morceau de vêtement à un enfant qui à son tour l’essorait de toutes ses forces, comme seuls les enfants peuvent faire. Et à tour de rôle, chaque enfant lançait son vêtement vers la mère qui à son tour le renvoyait à un autre.

Elle a transformé une tâche difficile, exigeante, plate à mort, en situation de plaisir avec ses enfants.

J’ai eu les larmes aux yeux. Elle a compris quelque chose que je n’ai pas encore compris.

Haïti chérie, tu caches le meilleur et le pire.

Catégories :Voyage

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s